Et ben moi, je dis … M


De M

« Ah la la la ».

Non, ce n’est pas un remake de Thierry Roland dans une de ces fameuses envolées lyriques, mais une de mes expressions après ce fabuleux concert de M, alias Matthieu Chédid. Alors, c’est tout le temps la même sérénade, tout est relatif. Moi, je suis fan. Fan de l’aisance du garçon à faire de sa guitare ce qu’il en veut dans un contexte musical qui déchire.

Je m’explique : ce ne sont pas forcément des démonstrations de caresses du manche ou du tapping à outrance qui me font dégonder car bien d’autres savent le faire, mais c’est cette passion de la musique, cette aisance guitare à la main, cette musicalité, et ce partage en live qui me font chavirer … oui, chavirer pendant plus de 2h30 de live, c’est dit.

C’est depuis une scène elliptique et inclinée, en noir et blanc, avec son M stylisée en fond, que M et ses musiciens nous ont donné beaucoup de bonheur en ce vendredi de juin, marquée par le début de la Wordl Cup of Soccer 2010 (j’ai loupé le premier match de la France mais je suis persuadé d’avoir fait un bon choix). A noter la mise en scène avec des danseurs et aussi un pupitre d’écriture retranscris sur le mur de fond, ce qui fut du plus bel effet.

Côté musique et répertoire donc, rien à dire. M nous a fait le tour du proprio, tranquillement, avec au début le dernier album, puis ensuite les vieilles mais incontournables, indémodables chansons. Notamment, au premier rappel, il est apparu sur une petite scène avancée dans la fosse avec seul sa guitare et sa grosse caisse, pour faire un medley de ses plus beaux tubes et face B, tels « Mama Sam » ou « Qui de nous 2« .

Côté scène, ce fut un véritable bonheur avec son aisance à faire partager le public avec de nombreuses expériences, du jogging jusqu’en haut d’un Zénith plein à craquer, guitare à la main, jusqu’aux cours de petits cris endiablés. Sans compter des apparitions de super-héros sur le complexe du corn-flakes, et d’invitations d’une cinquantaine de fans de la fosse à monter sur scène pour partager la danse sur « Amsetou« .

Côté reprise, on  a pu apprécier une version plus soft que dans l’ancien live de « Close to me », mais aussi du AC/DC et du Michaël Jackson.

Ecoutant souvent en voiture le dernier live et l’ayant vu en DVD, je ne doutais pas de la qualité du concert. Mais cela a dépassé mes espérances. C’est un pur moment de partage et de talent. Quelle famille d’ailleurs puisque sa soeur partage la scène pour choeur et piano.

Je vous laisse apprécier le diaporama ci-dessous, oeuvre don mon piètre APN vieux de quelques années :

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *